The Social Network

Je ne sais pas ce qui a fait le plus de pub à ce film. Si c’est la renommée de Facebook, le fait que ce soit le plus gros des réseaux sociaux, le fait que ce soit le premier réseau de ce genre ou si ce sont les procès qui ont été intentés envers la société et Mark Zuckerberg. Dans tous les cas, pour un film qui veut, soit-disant, montrer la véritable histoire de la création de Facebook, je trouve qu’ils ont plutôt réussi à faire davantage parler de lui. Au final, c’est un peu donnant-donnant cette histoire.

photo allo-cine.fr

Oui. Je viens de voir le film, et étant une grande utilisatrice du site, il me semblait intéressant d’en parler.

Je me souviens au début, lorsque Facebook est arrivé en France, tout en anglais, ça me semblait d’un compliqué… et tellement indigeste avec ces pages épurées blanches et bleues! Et maintenant, tout le monde passe par le site. Ça a même fait couler MySpace. Des concurrents il y en a (Twitter en première ligne, même si on me dira que c’est différent, et Google + qui tente de s’aligner) mais je pense qu’il est trop tard pour eux. Une phrase dans le film m’a fait tilt, je ne l’ai pas précisément en tête, mais en gros, elle disait qu’il n’y avait qu’une seule idée de ce genre (comprenez idée de génie) par génération, et je pense que c’est la plus claire des vérités. Personne ne peut concurrencer Facebook si tel est le seul but à atteindre, parce que Mark (oui, on est ami, on s’appelle par nos petits noms) a eu l’idée avant tout le monde.

Alors oui. Peut-être qu’il a piqué l’idée. L’idée de base en tout cas, puisqu’il l’a totalement sublimée en décidant d’ouvrir le réseau de plus en plus, jusqu’à atteindre le monde entier. Je pense donc qu’il peut allègrement se targuer d’être le plus jeune milliardaire de la planète. Mais entre nous, à sa place, n’aurions nous pas fait la même chose? C’est triste à dire, mais à l’heure actuelle, c’est un peu la loi du plus fort, bouffer avant de se faire bouffer… et il a gagné. Surtout que le film insiste sur le fait qu’il ne cherchait pas à se faire de l’argent, à la base, mais qu’il avait un besoin de reconnaissance, un besoin de satisfaire un ego peut-être un peu trop grand pour un si petit bonhomme. Que celui qui n’a jamais ressenti ça lui jette la première caillasse, mais ce ne sera pas moi. D’ailleurs, il suffit de parcourir un peu le site pour se rendre que beaucoup cherchent la même chose. Avez-vous vu tous ses photographes, musiciens, modèles et j’en passe qui s’affichent fièrement, eux et leurs travaux, sur Facebook? N’est-ce pas la preuve que dans ce monde matérialiste et capitaliste, tout ce que nous cherchons tous, au fond, c’est un peu de reconnaissance? Peut-on réellement en vouloir à un jeune homme d’à peine 20 ans à l’époque d’avoir juste eu l’envie d’être fier de lui grâce aux regards des autres?

Bien sur, c’est dommage d’avoir du blesser pour en arriver là. Peut-être le regrette-t-il lui-même avec le recul, mais je ne pense pas qu’il voyait le vice de forme en débutant son aventure. On peut reprocher énormément de choses à Mark comme à Facebook (hein, j’entends d’ici les critiques concernant les mises à jours…) mais pas d’être un être humain du XXIème siècle.

Publicités

Un commentaire?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s