Dans les cours d’école au XXIème siècle… ça craint !

Ce midi, tranquillement posée devant ma télé, je découvre pendant le JT de M6 qu’une enfant de 2 ans et demi, Océane, a été agressée par des élèves de son école maternelle, âgés de 5 ans. J’ai bien faillit tomber de ma chaise. (l’article de France Soir)
Dans deux jours, ça fera un mois que la petite Tylane, 10 ans, est décédée d’un coup au thorax lors d’une bousculade dans la file d’attente pour se rendre à la cantine. (l’article de l’Express)
Il y a une quinzaine de jour, une professeur de lycée s’est immolée dans la cours de son école. (l’article de Libération)
Le 26 septembre dernier, un adolescent de seconde a tenté de se suicider au sein de son lycée. (l’article de l’Express)

Nous sommes à peine aux vacances de la Toussaint, l’école n’a pas repris depuis deux mois que l’on compte déjà de nombreux drames au sein de nos écoles. Élèves comme professeurs sont touchés. N’y-a-t-il que moi que ça inquiète ?

J’ai souvent dit que je ne mettrais pas mes enfants à l’école si j’en ai la possibilité, ce qui me vaut, bien souvent, de grands haussements de sourcils et de nombreuses remarques négatives. Outre mes réticences concernant l’éducation nationale française et le programme scolaire actuel, je dois dire qu’il est difficile, pour moi, de faire confiance à une structure comme l’école quand je lis tout ça. Bien sur, on me dira que ce sont des cas isolés, mais comme on peut le voir, ils le sont de moins en moins. On ne peut pas décemment se dire que « ça n’arrive qu’aux autres » et rester sans rien dire face à ces horreurs ! Les agressions sont devenues communes, comme si c’était normal, comme si c’était banal (10% des élèves reconnaissent subir ou avoir subit des agressions au sein du milieu scolaire). Avant, on disait que ça ne touchait que les lycées, puis ce fut le tour des collèges et maintenant les maternelles ? Mais jusqu’où cela doit-il aller pour qu’un membre du gouvernement daigne se pencher sur le problème?

On ne peut pas tout reprocher à l’école, mais au moins le fait de ne pas être intervenu assez tôt.
Et les parents dans tout ça ? De plus en plus démissionnaires, laxistes et j’en passe. Je veux bien qu’il y ait une question de caractère de l’enfant, oui, mais pas quand ils ont 5 ans, ils ont bien du voir ça quelque part ! C’est bien joli de vouloir interdire la fessée, de faire passer la communication avant tout, mais pour ça faudrait-il encore se soucier un minimum de ses enfants et de leur éducation.

Je n’ai pas la prétention de dire que mes enfants seront des anges, ou qu’ils ne subiront jamais ce genre de problème, mais… si, en faite, j’ai cette prétention, pour la simple et bonne raison que je ne compte pas avoir des enfants pour les laisser s’élever seuls. Je suis peut-être un peu sévère, mais quand je vois qu’on interdit l’adoption à des couples homosexuels, qu’on oblige les transsexuels à être stériles mais qu’on autorise des inconscients avoir des enfants et les laisser à l’abandon j’en reste sans voix.


Vos avis sont les bienvenues.

Publicités

Un commentaire?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s