Crazy, stupid, love

Et oui, que voulez-vous, je reste une romantique dans l’âme, de celles qui pleurent devant les films d’amour mais qui en raffolent, de celles qui aiment la maladresse de certains personnages tant ça les rend touchant…

Nous sommes dimanche, jour de repos, jour de sérénité, jour de zenitude, jour de cocooning ! Il commence à faire froid dehors, donc direction la couette avec un bon film, et ce bon film c’est celui-ci !

© 1993-2011 AlloCiné

A tout juste quarante ans, Cal Weaver mène une vie de rêve – bonne situation, belle maison, enfants formidables et mariage parfait avec sa petite amie du lycée. Mais lorsqu’il apprend que sa femme, Emily, le trompe et demande le divorce, sa vie « parfaite » s’écroule. Pire, dans le monde des célibataires d’aujourd’hui, Cal, qui n’a plus dragué depuis des lustres, se révèle un modèle d’anti séduction. Passant désormais ses soirées à bouder tout seul au bar du coin, l’infortuné Cal est pris en main comme complice et protégé d’un séduisant trentenaire, Jacob Palmer. Pour l’aider à oublier sa femme et à commencer une nouvelle vie, Jacob tente de faire découvrir à Cal les nombreuses perspectives qui s’offrent à lui : femmes en quête d’aventures, soirées arrosées entre copains et un chic supérieur à la moyenne.
Cal et Emily ne sont pas les seuls en quête d’amour: le fils de Cal, Robbie, 13 ans, est fou de sa babysitter de 17 ans, Jessica, laquelle a jeté son dévolu… sur Cal ! Et en dépit de la transformation de Cal et de ses nombreuses nouvelles conquêtes, la seule chose qu’il ne peut changer reste son coeur, qui semble toujours le ramener à son point de départ.

J’avais vu la bande annonce (disponible ici) qui m’avait fait beaucoup rire, donc je me suis dit qu’il fallait se lancer, même si je m’attendais à une de ses comédies romantiques comme on en voit tant. L’acteur principal, Steve Carell, que l’on connait bien depuis 40ans toujours puceau, semble être abonné à ce type de rôle. Le mec mi drôle par sa bêtise, mi émouvant par son inexpérience. L’histoire est drôle, toutes les petites anecdotes forment un tout bien ficelé, et y a même un passage –que je ne raconterais pas pour ne pas spoiler- auquel je ne m’attendais absolument pas ! On retrouve des acteurs plus ou moins connus comme Ryan Gosling (La Faille, N’Oublie Jamais), Julianne Moore (Next, Hannibal) ou Emma Stone (SuperGrave, Super Blonde).

Ce n’est sans doute pas le film de l’année qui remportera tous les Oscars, mais il vaut le coup d’œil !

Have Fun!

Publicités

Un commentaire?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s