May Rohrer ou la pureté d’un regard

J’aime l’art. J’adore l’art. Je respire l’art. Je vis l’art.

Je suis ce qu’on appelle une passionnée. Non, je ne vais pas potasser des millions de bouquins sur les différentes formes d’art, car j’aime le regard innocent, pur (car non corrompu par divers avis de spécialistes) que je peux poser sur une toile, une photo, une poterie, un bijou, ou savoir dès les premières notes si la musique est douce à mon oreille, écouter une voix, entendre des paroles qui me parlent, qui résonnent au fond de mon âme, qui font battre mon cœur à tout rompre.

L’idée de ce blog, je l’ai depuis un an déjà, mais il m’aura fallu le déclic d’une journée pour oser l’écrire, pour me lancer. Depuis sa naissance, il y a moins d’un mois, je suis capable de passer de page en page, de site en site, de personne en personne, et ce pendant des heures entières à la recherche d’un artiste qui saura mettre à l’épreuve chacune de mes émotions.

Je me répète mais j’ai une estime profonde pour chacune des personnes de ma connaissance qui sont, sans le vouloir, mes propres inspirations et qui me font chaque jour découvrir de nouvelles merveilles. C’est ainsi que j’ai découvert May Rohrer.

© May Rohrer

De belles photos je peux vous assurer que j’en ai vu à la pelle. De belles personnes également. De beaux modèles tout autant. Mais pensiez-vous capable qu’une seule femme puisse réunir autant de belles choses ?

Son regard envoutant l’est autant devant que derrière l’objectif. Il est profond. Il est vrai. Il résume parfaitement la citation suivante tirée d’un film (je crois) qui dit que « les yeux sont le reflet de l’âme » (et elle m’a d’ailleurs confié que le regard était primordial pour elle).

A chaque nouvelle image qui s’affiche sur mon écran je suis plus émerveillée encore par la beauté du monde. C’est comme si toutes les horreurs de la vie s’échappaient. Je n’ai pas de mots assez forts pour vous décrire tous les sentiments qui m’envahissent lorsque je vois son art, ses œuvres qui me transportent littéralement l’esprit.

Les modèles qu’elle photographie me semblent tous magnifiques (et certains le sont sans nul doute à l’instar de Jessica que vous pouvez voir sur la photo). J’ai l’impression d’être au milieu d’un conte de fées bien qu’elle travaille sur différents univers.

Généralement, ces bouleversements neuronaux je ne les ai qu’avec la musique mais là, c’est un ravissement tel que mes yeux ne s’en remettent pas !

Je vous oblige (oui, c’est pour votre bien !) à vous rendre sur la page facebook de May et d’aller immédiatement visiter son book. Soyez en sur, vous ne le regretterez pas !

Publicités

2 réflexions au sujet de « May Rohrer ou la pureté d’un regard »

    • Merci :)
      Et pour ce qui est des création d’Esaïkha Création, je pensais justement voir s’il serait possible d’avoir une petite interview ou que je puisse faire un article sur la créatrice et son travail que j’aime beaucoup!

Un commentaire?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s