Etude du jour : les mesures du Gouvernement

J’ai découvert mercredi avec joie (ceci s’appelle de l’ironie) les principales mesures adoptées par le Gouvernement qui seront examinées fin novembre par le Parlement. Article de 20minutes.

1. Faire travailler les bénéficiaires du RSA.

Je suis partagée, et je n’aime pas être partagée. Je lis la proposition, je la comprends, mieux, je l’accepte et y voit du positif, et bizarrement, je sens qu’il y a baleine sous gravillons.
Les bénéficiaires du RSA devront donc travailler 7h par semaine pour pouvoir le toucher. Bon. On n’allait pas leur demander de travailler en temps complet vu le peu qu’ils touchent ! 7h ce n’est pas grand-chose, une journée par semaine ça ne tue personne. On sait très bien que le travail demandé va être du même ordre que les travaux d’intérêt général, c’est-à-dire de bosser avec les collectivités locales pour des restaurations, de l’entretien etc. Il n’y a pas de sous métier, donc ça ne me gêne pas même si je me doute que ça va faire grincer des dents ceux qui ont des qualifications mais qui ne trouvent pas d’emploi.
J’y vois aussi un intérêt humain car le chômage est un cercle vicieux, un terrain propice à la dépression. Quand t’es au chômage, que tu galères pour passer l’étape de l’entretien d’embauche, que ce n’est pas une fierté d’annoncer que tu ne travailles pas, t’as vite tendance à baisser les bras et à t’exclure toi-même d’une quelconque vie sociale. Le fait d’être obligé de bosser un jour dans la semaine, ça t’oblige à voir du monde. Et même mieux, vu que tu n’entendras pas que tu es un assisté, puisqu’au fond tu bosses pour gagner ta vie (enfin, gagner c’est un grand mot).
Mais voilà, je doute fortement du côté altruiste du Gouvernement, donc je me demande où est le vice de forme là-dedans. Prudence est mère de sureté comme on dit…

2. Un jour de carence supplémentaire pour tous

Concrètement ça veut dire que lorsque t’es en arrêt maladie, t’as une journée de plus qui ne sera pas payée. Intérêt ? Les économies, évidemment, puisqu’une journée de moins c’est « toujours ça de pris », on peut aussi penser que tous les gens qui seront en arrêt de travail de plus ou moins une semaine préfèreront aller bosser, même malades à en crever, puisque ça leur coutera trop cher sinon.  Mais on peut penser que dans ce cas, les gens tenteront de se faire arrêter plus longtemps, pour perdre moins et c’est là que le petit 3 pointe son nez.

3. Plus de sévérité contre la fraude

Donc plus de surveillance des médecins, la sécu au taquet tout le temps à faire chier contrôler tout le monde. J’imagine déjà la psychose chez les toubibs comme chez les geeks à l’évocation d’Hadopi.
Par contre, le fait d’obliger les fraudeurs à rembourser les sommes perçues lors d’un arrêt de travail abusif je pense que… bah c’est normal ! Tu voles, tu payes, bah là c’est pareil. J’ai juste peur de ce qu’on entend par « arrêt de travail abusif »… MEFIANCE !

4. Création d’un Haut conseil  du financement de la protection sociale

A quoi ça sert ? Concrètement, il est là pour « réfléchir » sur des questions d’ordre sociales, du genre de « comment on sauve la sécu ? ». Mouai mouai mouai. Un jour on finira par payer des gens pour qu’ils AGISSENT au lieu de réfléchir… Je suis septique … surtout quand je lis « les partenaires sociaux seront associés » j’y crois pas trop…

Vous pensez quoi de tout ça ?

Publicités

Un commentaire?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s