L’amour dure trois ans

Je ne vous ai jamais parlé de mon idole. De l’homme qui change ma vie à chaque nouveau bouquin. De cet être formidable et pourtant tant critiqué. De cet écrivain à qui je voue un culte. Frédéric Beigbeder. Je crois que personne ne peut imaginer à quel point j’admire cette personne. J’ai lu tous ses livres, je hurle devant ma télé quand je le vois et, forcément, je vais voir ses films.

Évidemment, j’ai vu il y a quelques années maintenant le célèbre 99frs avec Jean Dujardin et j’avais tout bonnement A-DO-RE! Donc je ne pouvais pas passer à côté de L’Amour dure Trois Ans que j’avais déjà beaucoup apprécié en livre il y a quelques temps.

© 1993-2011 AlloCiné

Je partais mitigée. Autant j’adore l’auteur, autant j’avais un peu peur de le voir en réalisateur. Les critiques que j’ai pu survoler avant d’aller au ciné me laissait perplexe. Tout autant que les acteurs présents à l’affiche. J’avais un peu peur d’être déçue, mais je vous rassure de suite, ce n’est pas le cas.

L’histoire me plaisait, forcément, puisque j’ai lu le livre. Elle nous parle d’un mec, Marc (joué par Proust), critique littéraire et chroniqueur qui, suite à son divorce d’avec Anne, écrit un livre où il explique que l’amour dure trois ans. Mais voilà, il rencontre la femme de son cousin, Alice (la femme hein, pas le cousin – interprété par Bourgoin) et en tombe amoureux, sauf que la publication du livre va foutre la merde.

Si vous n’avez pas aimé 99frs, passez votre chemin immédiatement.

On reconnait déjà la patte de Beigbeder par la façon dont c’est filmé, et à la manière de Tarantino, il fait une apparition dedans. Concrètement, c’est brute, mais ça ne m’a pas dérangé. Le personnage principal parle à la caméra, comme dans 99frs mais on s’y fait vite. En ce qui concerne le jeu des acteurs, j’ai été agréablement surprise par Louise Bourgoin que je n’aime pas habituellement mais qui est si fraiche, si spontanée que je l’ai adoré. Déçue par Gaspard Proust, c’était peut-être voulu par le réalisateur mais je trouve qu’il surjoue bien trop. Conquise par Joeystar qui m’avait déjà bouleversée dans Polisse (de Maïwenn, je vous le conseille, il est formidable) et qui, là, m’a fait beaucoup rire.

Dans l’ensemble, je le conseille donc. Ce n’est clairement pas le film de l’année, mais il vaut le coup d’œil. Néanmoins, je ne saurais trop vous dire de lire le livre qui est superbe, comme tous ceux de l’auteur.

Publicités

Un commentaire?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s