Lost Opera prend la parole

Pour vous faire découvrir ou redécouvrir le groupe de metal de la région parisienne qu’est Lost Opera, Mya0u vous présente fièrement l’interview de son chanteur, Loic, qui a eu la gentillesse de bien vouloir répondre à ma curiosité.

© Lost Opera

Mya0u : Commençons par les bases, pouvez-vous nous parler un peu du groupe, de sa constitution, de ses dates clés, de ses membres et du nom (oui, j’aime bien savoir comment les artistes choisissent leur nom de scène) ?
Loic : Pour ce qui est de la création du groupe en lui-même, les musiciens se connaissaient avant 2007 (qui est l’année de naissance du groupe), d’un groupe de heavy mélodique nommé BANSHEE. Au split de BANSHEE, nous avons décidé de monter un groupe sans étiquette basé sur l’amitié de ses membres, ainsi que sur les influences de chacun.

Concernant nos dates clef, celle qui me vient tout de suite est sans aucun doute le concert du 16 mai 2009 à l’Abordage ! C’était notre premier gros concert et à notre surprise, nous avons joué devant un publique qui était là pour découvrir notre musique et qui nous a fait un accueil du tonnerre !!!

Pour le nom du groupe, LOST OPERA a été choisi en fonction du style de Musique, basé sur le mélange Mélodique (voir orchestral) et extrême.

M : Pourriez-vous nous décrire votre style ?
L : Aie aie aie … lol … Metal Mélodique. Certains nous classent dans le metal symphonique, d’autre death metal melodique, ect … je ne prête pas trop d’importance à l’étiquette. même si elle aide l’auditeur à s’orienter.

M : Qui écrit et qui compose ? Comment cela se passe-t-il ? D’où vous vient l’inspiration ?
L : Je compose la majorité des mélodies, puis nous discutons de mon travail, et chacun vient travailler son instru. Pour le reste, je pompe des riff a droite et a gauche (au clavier, ou au gratteux) et on en fait des titres complets ! Pour les textes c’est un peu pareil …

Pour l’inspiration ca ne se contrôle pas dans mon cas … quand ca vient je dois saisir l’occasion et écrire …

M : Quelles sont vos expériences passées (musicales ou non, avant Lost Opera) et en quoi vous ont-elles influencées pour la réussite de votre groupe ?
L : Nous avons tous eu des groupes avant LOST OPERA, cela nous a servi à apprendre les bases, et maintenant … nous continuons d’apprendre les bases … la seule différence est que nous ne nous préoccupons pas de tout ce qui se dit autour de nous ou sur nous. Nous cherchons avant tout à nous faire plaisir et à faire la musique qui nous plait. Nous retrouver dans ce projet est une bouffée d’oxygène !

M : Je n’ai pas encore pu écouter tout votre album, Alchemy of Quintessence sorti le 24 octobre dernier, mais il semble que vous y mêliez chant français et anglais, est-ce un choix artistique ou commercial ? Pouvez-vous nous l’expliquer ?
L : En fait ce n’est pas un choix du tout. Nous souhaitions chanter en Anglais car le metal passe bien dans cette langue et cela fait parti de notre culture du metal traditionnel, mais certains textes nous sont tombés entre les mains en français, et les traduire en anglais n’aurait pas eu de sens et les textes auraient perdu leur saveur … nous avons décider de les garder en français.

M : Dans le clip de Luzibel il a une très nette référence à la religion. A-t-elle une influence particulière pour vous, en bien comme en mal ?
L : Ce n’est pas du tout ce que nous avons voulu montrer en tout cas ! Les quelques scènes où nous tournons dans une église sont plutôt là pour mettre en avant les la dualité du bien contre le mal.

L’histoire se déroulant dans une époque troublée a mi chemin entre le médiévale et le fantasy, les scènes tournées dans l’église sont là pour illustrer cette atmosphère. Pas pour mettre en avant la religion en tant que telle. Nous ne sommes donc pas influencés par la religion.

M : Quels sont les projets futurs pour Lost Opera ?
L : Des concerts, peut-être un nouveau clip, peut-être un projet avec des musiciens supplémentaires, et encore des concerts :)

M : Si vous ne deviez citer qu’un seul but ultime à atteindre pour le groupe, lequel serait-il ?
L : Si nous nous laissons rêver, je dirais qu’une bonne tournée internationale serait pas mal … mais le travail nous attend alors … ;)

M : Que pensez-vous de l’image que peut véhiculer le metal, notamment pour le death et le black, qui a tant entaché sa réputation au point de n’être plus que violence et douleur pour les profanes ? Si vous pouviez rétablir la vérité, que diriez-vous aux lecteurs face à cette fausse idée que certains se font, bien souvent sans connaitre ?
L : Il n’y a pas grand chose à dire si ce n’est que les gens devraient tout d’abord réellement écouter cette musique. Sans préjugés. Ensuite ces mêmes personnes devraient discuter ouvertement avec les musiciens qui la jouent. La majorité de musiciens amateurs jouant cette musique sont des gens normaux qui ont un travail, parfois des cadres avec d’énormes responsabilités, qui ont une famille et tout ca comme tout le monde. Ils ont juste cette différence d’aimer la musique puissante et pleine d’émotion qu’est le metal extrême.

M : Quelque chose à ajouter ?
L : Merci a vous pour soutenir le metal, français qui plus est … et pour ceux qui nous découvre aujourd’hui, venez nous voir sur scène, vous ne serez pas déçus :)

Je remercie à mon tour Loic pour le temps qu’il a consacré à Mya0u et vous donne tout de suite rendez-vous sur le site et la page facebook de Lost Opera et d’aller jeter un coup d’œil sur le reportage qui leur est consacré.

Have fun!

Publicités

Un commentaire?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s