Encres et titanes

Je ne sais plus quand ça m’est apparu comme une révélation.

J’ai commencé à trainer dans les salons de tatouages et piercings il y a plus de douze ans. A l’époque, je me battais avec mes parents -étant mineure- pour obtenir le Graal : un piercing. J’avais déjà les oreilles excessivement piercées, mais je voulais m’attaquer aux « vrais » piercings, en l’occurrence, un nombril. Depuis, je compte un nombre certain de bijoux en titane et de dessins encrés dans le cuir et je n’ai pas vu le monde changé. Jusqu’à peu.

Oui je trouvais ça drôle de mettre cette photo vu tout le tintouin qu'a fait cette ... personne

J’ai la chance de connaitre beaucoup de bodmodeurs et de bodmodés, des gens de mon âge (avancé) ou bien plus vieux, des personnes d’expériences, comme on dit, tant de professionnels et de clients mais tous d’une catégorie d’âge… disons… supérieure.

Et me voilà, un beau matin, remarquant que dans certains lieux, certaines villes (je pense notamment à la capitale) le tatouage et le piercing sont devenus une mode. Non pas que je n’avais pas vu il y a quelques années le célèbre tribal en bas de dos chez ces dames ou en tour de biceps chez ces messieurs, le nombril bijouté sur les plages, le nez paré de brillant ou l’anneau au coin des lèvres, mais là, c’est différent. Là, c’est l’excès qui est à la mode.

Ce qui m’a marqué, c’est que moi-même j’en suis presque blasée. Pourtant je possède de grosses pièces, j’ai été regardé comme quelqu’un de marginal à cause de ça, j’ai été agacée par les multiples questions mais là…

Je vois de très jeunes personnes, à peine en âge de voter, ressembler à des bandes dessinées ou/et des passoires et ça m’interpelle ! J’ai du réellement me battre avec mes parents pour obtenir les miens, les leurs seraient donc plus « cools » ? Et qu’en est-il du milieu professionnel ? Les PDG se foutent d’avoir des employés tatoués de la tête aux pieds ?

Bien sur, j’y trouve des avantages non négligeables à cette mode : on ne me prend plus la tête pour les miens. Mais j’ai toujours eu une ligne de conduite : faire ce que je veux tant que je n’impose rien aux autres. C’est-à-dire que mes tatouages sont facilement « cachables » puisque je ne veux pas les imposer aux regards des autres, au travail ou en famille par exemple. Après tout, c’est un choix personnel, pour des raisons personnelles, et je ne suis pas de ceux qui exhibent fièrement leurs tattoos comme une marque d’indépendance, ou pour me faire remarquer dans la rue. Ce sont les miens, je les aime, mais j’aime justement ce côté intime puisque je ne les montre que lorsque j’en ai envie. Alors c’est sur quand on a tout un bras, un cou, des mains de tatoués, ce n’est pas aussi pratique.

Je reconnais que j’adore les hommes et les femmes tatoués, je trouve ça beau en terme d’esthétisme (enfin, ça dépend des dessins, évidemment) et ce qui m’agace réellement c’est le comportement des gens surtatouées/surpiercées qui ont encore du lait au coin des lèvres mais qui pensent connaitre le monde, la vie. On en reparle dans 15 ans ?

Bref. Je vieillis, le monde évolue, les mentalités changent, je répète ce que ma mère me disait y a 10 ans.

Publicités

2 réflexions au sujet de « Encres et titanes »

  1. J’adore les tatouages. J’en ai 2 et peut-être bientôt 3. Ils sont petits, mais pas trop. Ils ont été pesés, mûris, réfléchis, le prochain sera peut-être un coup de tête qui sait ! (mais j’ai 35 ans donc j’ai le droit !). Pour les piercings, je suis moins fan, mais je respecte, et quant à tous ces jeunes qui se font over-tatouer et over-piercer, je pense comme toi !

Un commentaire?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s