Mini review sur l’eau dermato Bioderma

Si les cosmétiques ne t’intéresses pas, les produits de beauté non plus, alors ne lis pas cet article qui va plus te barber qu’autre chose.

Je ne suis pas bloggeuse beauté (si tant est qu’on puisse me qualifier de bloggeuse), néanmoins, j’aime bien parler et partager certains coups de cœur présents dans ma salle de bain.

Depuis que je fréquente le net et les blogs de filles, j’ai remarqué qu’on parle souvent des grandes marques de cosmétiques comme MAC ou Make Up For Ever, mais peu des marques de pharmacies/parapharmacies à part Avène que tout le monde connait ou Nux.

Depuis un peu plus d’un mois (donc, depuis qu’on a du soleil), j’ai entamé une nouvelle routine corps/visage puisque le soleil ne m’aime pas, et qu’il ne s’entend vraiment pas avec ma peau de fille de l’est.

Avec les grosses chaleurs que nous avons eu, il était devenu primordial pour moi d’avoir sous la main un brumisateur histoire d’avoir un peu moins l’impression de mourir. J’ai donc été dans ma petite pharmacie/parapharmacie de quartier à la recherche du Saint Graal et suis tombée sur une promotion Bioderma avec deux brumisateurs. Je suis en joie, je saute sur la bête et en profite pour acheter la crème nourrissante dont je vous parlerais plus tard.

Sur notre sympathique bouteille au bouchon rose/rouge/brique (je ne sais pas trop, ça sort rose sur la photo, moins sur ma bouteille), il est écrit que le contenu est une eau dermatologique pour peaux sensibles. Alors, autant le dire clairement, j’y suis allée gaiement à chaque fois que l’air me semblait irrespirable, me permettant un coup de frais instantané.

Mais voilà, les contes de fées ça n’existe pas chez moi, et, ô rage, ô désespoir, voilà mon petit minois qui me fait une très jolie réaction à l’eau.
Comment c’est possible ? Aucune idée. Me voilà donc en dépression avec mes deux bouteilles sur les bras. Eau dermatologique, non comédogène, hypoallergénique… Ils auraient du préciser « sauf pour la peau des mya0u ».

Mais je suis une femme forte, pleine de volonté, j’ai donc voulu trouver une autre utilité à cette flotte qui, par chance, n’avait pas fait réagir la peau de mes jambes qui, elles aussi, ont été noyées sous les trombes d’eau.

Après une séance de torture électrique (comprenez d’épilation), j’ai la chance inespérée d’avoir de superbes rougeurs en petits points absolument craquants sur l’ensemble de mes jambes. C’est d’un effet des plus charmant, je vous assure, j’adore ça. Voyant la bouteille dormir gentiment sur ma table de chevet, je me suis dit pourquoi pas. Et là, le miracle s’accomplit, mes jambes touchées par la grâce divine ne me font plus atrocement souffrir, les rougeurs s’estompent petit à petit, mes jambes ressemblent presque à quelque chose. Youhou.

Tout ça pour dire que l’eau dermato sur mon visage, no way, mais après un dépoilage, ça soulage (et ça rime).

Publicités

Un commentaire?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s