Le tabac, c’est tabou, ils vont me pousser à bout !

Je fume.
Grande découverte, n’est-ce pas ?

Je fume et je fais partie des gens qui pestent contre l’augmentation régulière, que dis-je, annuelle du prix des clopes. Cependant, j’ai remarqué que les gens ont, tout de même, des comportements étranges et je me devais d’en parler avec vous et de vous ouvrir un peu les yeux.

Le premier comportement qui m’agace concerne les gens qui se réveillent le jour de l’augmentation en criant au scandale. Je rappelle quand même qu’on ne leur fait pas de petites blagounettes en cachant la dite-augmentation, non, non, on est tout de même au courant bien avant, mais non, ça gueule le jour même. C’est un peu typique de nos congénères ça, gueuler quand c’est trop tard, gueuler quand les lois sont votées, quand les augmentations sont validées et pas quand on peut encore changer les choses…

Le second qui a le don de me mettre hors de moi concerne les gens qui ne se renseignent pas, les moutons qui répètent bêtement ce qu’ils ont entendu, qui se servent de pseudo raisons pour incriminer telle ou telle personne. Vous ne voyez pas où je veux en venir ? Et bien c’est pourtant simple, je parle de ceux qui se servent de l’augmentation du 1er octobre 2012 pour discréditer le Président actuel. Ces gens qui, sans aucun doute, ont voté Sarkozy et qui, par conséquent, cherchent une raison de pouvoir descendre en flèche un Président qu’ils n’ont pas choisi.

Je ne vais pas défendre François Hollande, je ne vais pas défendre Nicolas Sarkozy, je vais juste vous faire part de quelques chiffres et vous laisserais vous faire votre propre idée sur de vraies bases.

Deux lois ont lancé ces différentes augmentations : la loi Veil de 1976 sous le Président Valéry Giscard d’Estaing (de droite, à l’UDF) et la loi Evin en 1991 sous le Président François Mitterrand (de gauche, au PS). Ces deux lois ont pour but de protéger contre le tabagisme en interdisant notamment les publicités pour le tabac ainsi que le fait de fumer dans les lieux publics.

De là, comme je le disais donc, on s’est mangé une rafale d’augmentations de taxes sur le tabac pour freiner les fumeurs au vu du prix (puis pour boucher le trou de la sécu, mais là j’ai l’impression qu’on nous l’a faite à l’envers quand on sait qu’en 2001 les clopes rapportaient 10 milliards d’euros à l’Etat et que, d’après ce que j’ai entendu aux infos ce midi, le trou de la sécu est à 13 milliards, vous allez pas me faire croire qu’entre ça et l’augmentation des taxes sur l’alcool ils n’arrivent pas à le reboucher le trou !).

De 1991 (loi Evin) à 2001, le paquet de cigarette a doublé. Je rappelle que les Présidents étaient François Mitterrand jusqu’en 1995 puis Jacques Chirac (de droite, RPR).

De 2002 à 2010, le paquet a pris 70% d’augmentation. Là encore, les Présidents étaient Jacques Chirac (de droite, UMP) et Nicolas Sarkozy (de droite, UMP).

Petite digression, en 2003, avec le plan anti-cancer de Jacques Chirac interdisant la vente de tabac aux mineurs de moins de 16 ans, le tabac a augmenté de +39% en 1 an (en 3 fois).

Alors oui, François Hollande vient d’augmenter les cigarettes de 6% et ça me fait chier de payer mon paquet plus de 6€ quand je le payais à peine la moitié y a 15 ans, mais qu’on ne lui remette pas tout sur le dos non plus. La France a une histoire, il serait de bon ton de la connaitre un peu avant de l’ouvrir à tout va.

Publicités

La politique pour les nuls. Ou pas.

Il est presque minuit quand j’écris cet article et je sais déjà que j’y passerai plusieurs soirées de travail, c’est vous dire si je suis prise d’un regain de motivation !

Comme vous le savez, j’ai passé le week-end dernier à la Fête de l’Humanité où j’ai pu baigner quelques instants dans le monde politique et syndical. En fait, ce n’est pas tout à fait vrai. A la maison, on baigne dedans depuis qu’on est gosse. Mon père est syndicaliste et ma mère est ancienne maire adjointe et toujours à fond dans la politique (même si je l’entends déjà dire « beaucoup moins qu’avant »), ce qui fait que j’ai toujours les oreilles qui trainent quand ça parle de ces sujets et que j’arrive quand même un minimum à suivre ce qui se passe dans notre cher pays.

Néanmoins, ce week-end j’ai fait une rencontre fort agréable et ça m’a donné envie de me plonger davantage dans ce milieu pour diverses raisons que je vais taire ici. Et là, je me suis vite rendue à l’évidence : je ne suis pas une sur-femme, je n’ai pas la science infuse mais Google est mon ami depuis longtemps, je vais donc lui demander de m’aider quelque peu.
C’est donc là que je découvre qu’il existe un livre sur la politique dans la très célèbre gamme « pour les nuls », sauf que, bah, là, tout de suite, je ne l’ai pas sous la main (et pas envie de mettre 24€ dans un bouquin que je ne lirai qu’une fois… EDIT : après mes recherches franchement pas folichonnes, je vais peut-être l’acheter au final !)

J’ai donc eu l’idée de farfouiller un peu sur le net à la recherche de sites qui auraient le même principe et qui pourraient donc développer dans les grandes lignes ce sujet, sans le rendre barbant pour autant et vous les faire partager.

Pourquoi ?
Parce que j’estime que nous sommes dans un pays libre, que nous avons, en tant que Français, des droits et des devoirs, notamment le droit de vote, et que lorsqu’on demande à quelqu’un de faire un choix (de Président, de Maire etc.) c’est toujours mieux de savoir pour quoi, pourquoi et pour qui on vote, juste par acquis de conscience.
Disons que j’ai vite remarqué que les gens votaient pour un visage ou un nom plus que pour des idées. Ou pire. On doit être l’un des rares pays à ne pas voter POUR quelqu’un, mais CONTRE quelqu’un (rappelez vous le dilemme Chirac/Le Pen de 2002 où des gauchistes n’ont pas voté pour la droite, mais contre le FN).

Voici donc de quoi vous divertir pendant vos temps libres ! Pensons utile, soyons fous, et allons-y gaiement !

Manuel de politique française pour les nuls : décrit dans l’intro en 4 volets, je n’en trouve que 3 (introduction, la droite, la gauche, manque donc les extrêmes). Ici, tout le monde en prend un peu plein la tronche, mais pas mal de rappels historiques.

Politiquemania : nous donne la liste et la description de tous les partis politiques existants (et je ne pensais pas qu’il y en avait autant !!)

Wikipédia : pour un peu d’histoire tout en chronologie.

Et là, vous me dites que pour la majorité, vous saviez tout ça, et je vous dirais que moi aussi. J’ai donc cherché la situation politique actuelle de la France, mais c’est un véritable bordel. Concrètement, à part suivre l’actualité et les débats concernant les mesures prises par le Gouvernement actuel, je ne vois pas trop comment on peut être au courant de tout, surtout si on cherche de l’objectivité. Je vous dirais bien d’en parler autour de vous, sauf qu’entre les opinions des uns, la psychologie de comptoir des autres et les blagues vaseuses, y a moyen de s’y perdre.

Est-ce pour autant que nous devons abandonner l’idée de nous informer ?
Surement pas, mais avec prudence et méfiance, mes deux grandes amies. Nous avons tous un bord politique, et rares sont ceux qui en dévient, je pense (donc je suis… pardon c’était nul) que le mieux reste de lire un maximum de journaux (et de ne pas se fier totalement au 12.45 de M6 !!) et ne jamais oublier que c’est en s’informant soi-même qu’on apprend le plus et le mieux.

Mais, comme je suis une jeune femme fort sympathique, je vous ai trouvé (si l’on peut dire) quelques pistes, quelques explications (parfois longues) sur les politiques de nos différents ministères (pas tous, non), en espérant que ça vous motive à suivre l’actualité ou que ça vous aiguille un peu plus sur le célèbre « qui fait quoi, pourquoi et comment ?».

La Politique Etrangère : découpée en plusieurs parties courtes et résumées, vous avez l’ensemble du site pour en apprendre davantage, mais ne serait-ce que cette explication de la politique étrangère de la France est, à mon sens, une très bonne introduction. (Oui parce que je ne fais pas que vous filer des sites, je les lis avant hein).

L’Education Nationale : avec le blog de M. le Ministre et, plus précisément, cet article (avec un enregistrement de l’intervention du Ministre sur France Inter) sur ses mesures à venir et sa vision de l’Education Nationale.

La Justice : petit article du Nouvel Obs qui décrit les grandes lignes de la politique de Christiane Taubira, Ministre de la Justice et Garde des Sceaux.

L’Économie: et oui, nos politiques sont majoritairement bloggeurs à temps partiel ! Dans cet article, M. Moscovici, Ministre de l’Economie et des Finances, explique les sujets qui concernent son ministère et rassure les français. J’attends avec impatience, peut-être plus que pour d’autres, de voir les mesures qui vont être prises pour sortir, autant que faire se peut, la France de la crise économique et de son endettement.

Les Affaires Sociales : sur le site du Sénat et surtout sur cette page, vous trouverez les dossiers de la commission des affaires sociales. Vous trouverez donc les projets de lois etc. Oui, je l’avoue, je n’ai pas tout lu (à l’heure où j’écris il est 3h et je suis sur cet article depuis hier, je commence à lâchement fatiguer…).

Les Territoires et ses Aménagements : sur le site du ministère de l’Egalité des Territoires et du Logement nous avons la liste des sujets traités par le dit-ministère. Villes, logements, aménagements, urbanisme etc. voilà de quoi situer un peu mieux le travail de Cécile Duflot, Ministre pour l’Egalité des territoires.

La Politique Intérieure : une fois de plus, c’est le site du Gouvernement qui nous aiguille un peu. Sur cette page, vous trouverez les missions du Ministre de l’Intérieur et vous pourrez à loisir vous balader dans le menu pour découvrir un peu l’histoire du ministère ou son organisation. Je dois dire que je suis loin de passer ma vie sur les sites du Gouvernement, mais que je suis agréablement surprise de découvrir tout ce qu’on y trouve.

La Politique Écologique : voilà un article du (de la ?) RFI qui explique les grandes dispositions écologiques du Gouvernement.

Le Redressement Productif : je mise encore tout sur un site du gouvernement, mais voilà une page qui nous donne rapidement les différentes missions du ministère du redressement productif et de son Ministre, Arnaud Montebourg.

L’Emploi : cet article du Monde nous dévoile les préoccupations du gouvernement concernant l’emploi ainsi que l’intervention du Ministre du Travail, Michel Sapin (non, je ne ferai pas de jeu de mot… même si c’est tentant) sur Europe 1.

La Défense : non, encore une fois, je n’ai pas tout lu. Oui, je trouve que le portail du ministère de la défense n’est pas super bien fait, il est trop, trop tout, trop découpé, trop développé, trop de titres, sous-titres, sous sous-titres, trop de parties qui mènent à des sous-parties menant elles-mêmes à de nouvelles sous-parties. Bref, c’est bien rangé, mais trop bien rangé. Néanmoins, vous y trouverez de quoi largement comprendre la politique de défense française et de quoi vous divertir pendant vos longues nuits d’hiver !

La Culture : bien que le Président de la République n’ait pas réellement pu mettre la culture au premier rang de ses engagements, voilà un article qui nous donne, une fois de plus, les grandes lignes (et j’ai ri sur la fin, j’espère que vous aussi).

L’Enseignement Supérieur : voilà un communiqué de Geneviève Fioraso, Ministre de l’enseignement supérieur qui nous montre les débats en cours et à venir.

Ne restons pas les bras croisés, apprenons à ne pas reproduire sans cesse les mêmes erreurs, ne soyons pas un peuple de moutons qui suit bêtement un berger choisi au hasard, votons utile, votons intelligemment. Nous n’avons pas le droit de nous plaindre d’un Gouvernement que nous avons choisi, alors plutôt que de faire comme tous ces connards gens qui crient au scandale au bout d’un trimestre sous notre nouveau Président, renseignons-nous, laissons le faire ses preuves, et n’oublions pas qu’on ne relève pas un pays en 1 an qu’on soit de gauche, de droite ou des extrêmes.

 

Fête de l’Humanité 2012

J’ai recommencé cet article plusieurs fois déjà tant il m’est difficile de retranscrire ce que j’ai vécu ce week-end.

Ce n’était pas ma première Fête de l’Huma, ni même la deuxième, mais je peux dire que c’était de loin la meilleure alors que je n’ai vu aucun concert !

J’ai des souvenirs plein la tête, des rencontres inoubliables, bref, une expérience vraiment bénéfique à tous niveaux.

Je suis partie stressée. Les gens qui me connaissent savent que je n’ai pas confiance en moi et que je ne suis pas à l’aise dans la foule. Et pourtant, je me suis sentie comme à la maison.

C’était physique, sans aucun doute, mes courbatures peuvent en témoigner, mais c’était… je n’ai pas de mot ! Je me suis vraiment bien marrée. Je signe pour l’année prochaine sans aucune hésitation.

 

Inauguration du Forum Social

Ce week-end m’a permis de rencontrer Bernard Thibault, très sympathique, Jean-Paul Huchon, vraiment formidable, Pierre Laurent, très rapidement, Frédéric Cuvillier, très accessible, et d’autres, connus ou inconnus. Des gens simples malgré leurs statuts, des gens abordables, gentils, tout l’inverse de ce qu’on peut imaginer d’hommes (et de femmes !) politiques.

 

J’y ai appris, mais j’y ai surtout gagné en confiance, en sourires et en bonne humeur.

Je connaissais la Fête de l’Huma sous l’ambiance festive, je la découvre de l’intérieur, sous ses côtés social, syndical et politique, et ça n’a fait que confirmer ma fierté d’un Gouvernement de gauche, mon engagement et mon envie d’en découvrir toujours davantage.

Vivement l’année prochaine !