L’indispensable du Sha

Oui, ça fait longtemps, je sais, mais je n’ai pas masse d’idées d’articles en ce moment, et, comme certains le savent, mon autre blog me prend pas mal de temps.

Aujourd’hui, un produit que je teste depuis mi janvier et dont je suis… FAN !

Le baume fondant Karité au Ciste de chez Aroma-zone (à gauche sur la page).
Ce baume est génial. Il retend la peau (coucou les rides) et estompe les rougeurs (et hydrate). Je le trouve idéal pour les peaux à problèmes que ce soit pour les acnés de djeuns ou pour l’acné hormonale. Je l’utilise tous les soirs après un nettoyage de peau à l’eau de rose, et jusqu’à présent, aucun produit ne m’a fait autant de bien.

Les deux points négatifs que je noterais c’est l’odeur qui est vraiment forte (mais j’ai fini par m’y habituer depuis le temps) et le fait qu’on ne puisse pas s’en passer puisque si je ne l’utilise pas pendant 3 jours ses bienfaits disparaissent et les imperfections refont surface.

Je le conseille vraiment, surtout que je n’ai toujours pas fini le premier pot en deux mois et demi d’utilisation, donc à 11€ le pot c’est rentable comparé à toutes les crèmes de pharmacie/parfumerie etc. et c’est à 99% bio.

Je rappelle juste que les crèmes/baumes et produits en tout genre ne sont que des compléments, et qu’on traite de l’intérieur avec une bonne alimentation, sinon ça ne fera pas grand chose.

Vous m’en direz des nouvelles !

Publicités

C’était mieux avant

Oui, je le dis, avant c’était mieux quand même.

Avant, c’était quand je n’avais pas à me soucier des problèmes de grandes personnes, problèmes qui sont les miens, maintenant, du coup.

Avant, c’était quand on pouvait sortir dans la rue sans avoir peur de se faire bousculer un peu trop, qu’on pouvait regarder quelqu’un sans se prendre une droite.

Avant, c’est quand une femme pouvait faire un jogging sans risquer d’être violer et/ou assassiner.

Avant, c’était quand on s’occupait de ses fesses avant de s’occuper de celles des autres… Ah non pardon, ça, ça n’a pas changé.

Aujourd’hui, j’ai 27 ans tout pile et je me sens déjà si vieille. Je persiste à croire (naïvement) que je mûris, mais je ne sais pas si c’est vraiment le cas. J’ai l’impression d’être plus responsable avec mes cosmeto bio, ma haine envers la laine et mon combat contre les parabens, mais à côté de ça ?
Je suis fière de dire que j’ai lu 17 livres en 15 jours sans (quasiment) allumer ma TV. De toute façon, j’aime pas la TV. A se demander pourquoi je paye une redevance. Non, je suis pas une snobinarde qui ne jure que par Arte, moi je suis fan des séries, des films etc. sauf que je les regarde sur mon PC, du coup, ma TV me sert pas. Et puis, si des fois je tombe sur les infos, c’est juste pour me rappeler pourquoi je ne regarde pas la TV. Et que je commence à ne plus vouloir non plus lire les journaux. Et que j’ai peur de ce que le monde devient.

Oh rassurez vous, j’ai des défauts, plein même, mais… Je ne m’imagine pas tuer quelqu’un. Je ne comprends pas qu’on puisse forcer quelqu’un à faire ce qu’il ne veut pas faire. Je trouve dégueulasse d’abîmer quelque chose qui n’est pas à soi. Alors forcément, les meurtres, les viols, les casses de voiture, les bagarres en manif, les vols dans les RER, moi ça me laisse un gout amer. T’imagines toi si on faisait ça à ta mère/ta sœur/ton frère/ton père/ ta nana/ton mec/toi ? Tu le prendrais bien ? J’en doute. Alors pourquoi le faire à quelqu’un d’autre ?

Je ne sais plus quand j’ai vu que la SNCF avait des agents pour faire respecter certaines règles. Genre ne pas cracher sur les quais, ne pas taguer les vitres, ne pas mettre ses pieds sur les sièges etc. des incivilités on dit. Sérieusement ? Ca ne choque que moi de voir que nous sommes obligés d’avoir des gens qui nous rappelle ce genre de bases ? Mais à la distribution d’éducation & de respect vous étiez partis pisser ou quoi ?

Honnêtement, je ne comprends pas ce qui motive les gens à être aussi cons. Ca me dépasse totalement.

Mais voilà, c’était mieux avant. Parce qu’avant je ne me rendais pas compte du monde dans lequel on vit et qui me fait de plus en plus honte.

La Forêt de Brocéliande

Les légendes et les mythes sont plutôt discrets quand il s’agit de nous dire précisément où se situe Brocéliande. Par le passé, les hommes se réclamaient tous propriétaires de la forêt pour s’approprier les faveurs de l’époque. Tantôt située au Huelgoat (ville du Finistère), tantôt à Dol (en Ille-et-Vilaine) ou encore à Paule (Côtes-d’Armor), il semblerait néanmoins que ce soit à la forêt de Paimpont à 30km au sud-ouest de Rennes.

Mais si la forêt de Brocéliande est célèbre, ce n’est pas juste car nous sommes incapables d’être certain de sa position géographique.

Entre les arbres se trouve le Val Sans Retour où la Fée Morgane enfermait les hommes infidèles pour venger leurs épouses. Prison d’air, tout homme coupable d’adultère la traversant serait coincé pour le reste de sa vie. C’est ici que Morgane a enfermé le Chevalier dont elle était éprise ainsi que sa maitresse, tous les deux ensorcelés, pouvant se voir mais jamais se toucher. Le Chevalier Lancelot du Lac est le seul homme qui a réussi à entrer et à sortir du Val Sans Retour (où il est allé pour sauver un homme) déclenchant ainsi le courroux de la Fée Morgane.

Si vous trouvez le Château de Comper (au nord de la forêt), approchez vous du grand étang et tentez de voir dans l’eau. On dit que dans les profondeurs se trouve un palais en cristal créé par Merlin en gage d’amour pour la Fée Viviane (et que seuls les croyant peuvent le voir). Lors de la mort du Roi Ban de Bénoïc, Viviane a arraché Lancelot des mains de sa mère, la Reine Elaine, et l’a gardé secrètement à ses côtés dans le Palais de Cristal, l’élevant et lui apprenant tout ce qu’il devait savoir pour être le plus exceptionnel des chevaliers (c’est de là que Lancelot tient son nom de Chevalier Lancelot du Lac). Celui qui jettera une pièce dans l’étang verra son souhait exhaussé.

Merlin était le plus grand des druides, magiciens et enchanteurs. Il utilisa la magie pour permettre au Roi Uter Pandragon de prendre la forme de Gorlois de Tintagel, permettant ainsi au Roi de coucher avec Ygerne de Tintagel et d’avoir un fils bâtard, Arthur. Par la suite, en échange de ce service, il emmena et éleva Arthur qui ne connaitra ses origines qu’à l’adolescence, en retirant l’épée du rocher.

Merlin rencontra Viviane au centre de la forêt de Brocéliande, à la Fontaine de Barenton. On prête nombreux pouvoirs à cette fontaine naturelle, notamment la guérison des maladies physiques et psychiques. On dit que si on s’amuse à déverser l’eau de la fontaine sur les pierres, les orages se déchainent pour punir l’imprudent.

Merlin était éperdument amoureux de la Fée Viviane et, à sa demande, lui appris le sortilège des neuf voiles permettant d’enfermer un homme dans une prison d’air bien que, grâce à ses dons de prémonition, il savait que la Dame du Lac s’en servirait contre lui. Ce qu’elle fit (selon les légendes, les raisons diverges. Les uns disent qu’elle l’a fait pour protéger sa virginité des assauts de Merlin, les autres disent qu’elle l’a fait pour le garder à jamais auprès d’elle).
Au sein de la forêt de Brocéliande, un cercle de pierre entoure deux dalles de roche rouge, c’est le tombeau de Merlin (il y en avait plus dans le passé, mais des chercheurs de trésor ont saccagé les pierres). On dit que, bien que son corps repose au tombeau, l’esprit de Merlin se balade toujours dans la forêt.

Encore aujourd’hui, la forêt de Brocéliande garde tout son mystérieux. Si vous avez la possibilité de vous y rendre, tendez l’oreille, peut-être entendrez-vous Merlin vous chuchoter quelques mots pour le libérer de l’enchantement qui le tient prisonnier.